Thé + design, le match(a) parfait

La Dépendance est née de la fusion d’une double passion : le design et le thé. Hétérogènes en apparence, ces deux univers ont beaucoup plus en commun qu’il n’y paraît… Regardons ça de plus près.

 

Une question de bien-être

Les bienfaits du thé pour la santé sont depuis longtemps reconnus. En plus d’aider à la digestion, cette boisson peut contribuer à prévenir le vieillissement et à renforcer le système immunitaire. Le thé offre également des propriétés antistress ou stimulantes, selon le type de feuilles utilisées. Et on ne parle même pas de son effet sur le moral… Quoi de plus satisfaisant qu’une bonne infusion pour bien commencer – ou terminer – la journée?

En revanche, l’aspect thérapeutique du design d’intérieur semble moins évident à prime abord. Et pourtant! Santé, satisfaction et productivité riment souvent avec un lieu de vie ou de travail confortable. Des facteurs comme l’ergonomie, la luminosité ou la mise en place d’espaces de relaxation influencent directement notre bien-être physique et mental. De la même manière qu’une boisson infusée à l’eau bouillante nous oblige à ralentir et à prendre le temps de la savourer, certaines architectures d’intérieur encouragent la détente ou la concentration.

Le design comme le thé s’inscrivent alors dans la recherche d’un équilibre. Un esprit sain dans un corps sain dans un lieu sain.

 

L’embarras du choix

Qu’est-ce que le design d’intérieur, au fond ? On pourrait dire que c’est l’art de créer un espace où il fait bon vivre, à l’image des personnes qui l’habitent. C’est concevoir un assemblage cohérent à partir d’une foule d’éléments différents, soigneusement sélectionnés. Le design inclut autant les matériaux de construction que les couleurs de peinture, en passant par la configuration des pièces et le choix des objets décoratifs.

Un bon thé, c’est pareil : des centaines d’épices aux propriétés multiples, mesurées et combinées selon les saveurs et les effets recherchés. Il y en a pour tous les palais, entre les thés verts / noirs / blancs / oolong / puerh et les arômes de jasmin, de menthe, de bergamote, d’agrumes, de cannelle, de gingembre, etc. Chacun(e) se fait designer de son propre mélange!

En infusions comme en déco, les options sont infinies et ne dépendent que de notre imagination… À La Dépendance, goûtez l’éventail des possibili-thés tout en vous inspirant pour vos prochains projets réno. C’est un peu le meilleur des deux mondes.

 

Offrir un «troisième lieu»

Depuis les dernières décennies, les spécialistes de l’architecture et du design mettent de l’avant le concept de troisième lieu pour inviter les citoyen(ne)s à sortir de leur bulle. Cet espace de sociabilité informel, en plus de la maison et du travail (1er et 2e lieux), serait en effet essentiel à la vitalité d’une communauté.

C’est ainsi que les bibliothèques, les bars ou – vous l’aurez deviné – les salons de thé permettent à tous et à toutes de laisser de côté les soucis domestiques et professionnels pour rencontrer de nouvelles personnes, pour le simple plaisir. Celles-ci peuvent y expérimenter des relations humaines à un différent niveau et échanger afin de mieux s’inspirer.

Vous comprendrez que le design d’un salon de thé participe totalement de ce souci du troisième lieu, ce «home away from home». Il s’agit de la combinaison parfaite entre le beau et le bon, le contemplatif et le participatif. Ni l’un ni l’autre n’est séparable d’un art de vivre épicurien visant le plaisir des yeux et des papilles, mais surtout de l’âme.

 

On n’aurait pas pu mieux tomber comme passions à combiner!

 

____________

Sources: Santé Magazine, Liaison, Steelcase et le livre The Great Good Place de Ray Oldenburg.

Related Posts